Gestionnaire de copropriété : pourquoi s'orienter dans cette branche de l'immobilier ?

Gestionnaire de copropriété : pourquoi s'orienter dans cette branche de l'immobilier ?

La gestion de copropriété est l’une des branches les plus attrayantes de l’immobilier. Elle est pleine d’opportunités et offre de nombreuses possibilités. Cependant, nombre de personnes hésitent à s’y lancer pour diverses raisons. Si vous faites partie de ces derniers, découvrez ici en quoi être gestionnaire de copropriété peut être intéressant.

Comment devenir gestionnaire de copropriété ?

Pour devenir un gestionnaire de copropriété, il vous faut simplement souscrire à une formation dont les débouchés vous ouvrent au métier de gestion de copropriété. Par exemple, une formation professionnelle en carrières de l’immobilier, une formation en gestion de l’immobilier, ou une formation en professions immobilières. Ces dernières sont proposées par diverses écoles à Paris, et en France. Au terme de votre formation, vous êtes paré pour exercer le métier de gestionnaire de copropriété et pouvez chercher un emploi.

Quelles sont les meilleures écoles de formation au métier de l’immobilier à Paris ?

À Paris la capitale française, il existe de nombreuses écoles de formations au métier de l’immobilier, où vous pouvez concrétiser votre rêve de devenir gestionnaire d’immeuble en copropriété. Dans le rang des meilleures, on compte :

  • L’EFAB (école d’immobilier) de Paris ;
  • École supérieure de l’immobilier à Paris ;
  • L’école ESG immobilière de Paris ;
  • Etc.

Elles ont la réputation de bien outiller leurs apprenants de sorte qu’ils soient performants sur le terrain et s’imposent face à la concurrence. De plus, leurs formations sont sanctionnées par un diplôme de fin de formation. Cela vous permet de valoriser vos compétences lors de la recherche d’emploi. N’hésitez donc pas à vous y inscrire.

Quel est le rôle d'un gestionnaire de copropriété ?

Le gestionnaire de copropriété aussi appelé syndic est un professionnel qui veille au suivi financier, technique, juridique, et administratif de l’immeuble placé à sa charge. Il sera alors appelé à accomplir selon les circonstances diverses missions afférentes à ce type de suivi. Quelles peuvent-elles être ?

Quelles missions spécifiques un gestionnaire de copropriété peut-il faire ?

Lorsque vous décidez d’embrasser l’emploi de gestion de copropriété en CDI, ou CDD, vous aurez à accomplir de nombreuses missions. L’une des missions les plus basiques est la gérance des interactions entre les locataires et les propriétaires de l’immeuble à votre charge. En fait, si vous êtes choisi comme syndic en CDI, ou CDD, d’un immeuble, vous serez l’intermédiaire entre les propriétaires et les locataires. C’est donc de votre responsabilité qu’incombe les qualités des relations entre ces différentes parties. Pour cela, avant d’aspirer à exercer un emploi de gestion de copropriété en CDI ou CDD, vous devez nécessairement avoir des compétences en gestion de conflits et de relations humaines.

Outre cette mission, en acceptant un emploi de syndic de copropriété en CDD ou CDI, vous serez aussi appelé à gérer les ressources allouées à l’entretien général du bien immobilier commun. Dans ce cadre, vous devez gérer les agents d’entretien de l’immobilier, le personnel de gardiennage, ainsi que les baux d’assurances de la maison. C’est aussi à vous que revient la responsabilité en tant que syndic en CDI ou CDD, de trouver des solutions aux problèmes de plomberie ou par exemple de chauffage de l’immeuble. En gros, vous devez veiller à l’entretien optimal du bien immobilier placé sous votre charge durant la durée de votre contrat.

En dehors de ces deux missions, en exerçant le métier de syndic en CDI, ou CDD, vous aurez aussi pour mission d’organiser les assemblées générales entre les différents propriétaires du bien. Vous aurez donc à programmer l’assemblée générale (choisir la date, l’heure et le lieu), informer chacun des propriétaires, préparer l’ordre du jour et veiller au bon déroulement de la séance. En plus, en tant que gestionnaire de copropriété en CDI ou CDD, vous devez aussi veiller au respect du contrat de copropriété par les propriétaires et sanctionner en cas de besoin. Vous êtes en quelque sorte l’autorité suprême, qui veille à ce que chaque propriétaire accomplisse ses devoirs envers ses pairs.

Pour finir, en tant que gestionnaire de copropriété ou syndic d’un bien immobilier, vous devez également faire de façon régulière au point à vos employeurs. Cela revient à vous rendre chaque mois dans la maison ou l’immeuble dont vous êtes syndic, à faire un état de lieux et faire un retour précis à chaque propriétaire. L’état des lieux doit être le plus détaillé possible, et doit s’intéresser aux problèmes des locataires.

Quel est le salaire d’un gestionnaire de copropriété ?

Contrairement aux idées reçues, la gestion de copropriété est un métier, qui comme tout métier connexe à l’immobilier paye beaucoup. En fait, certes, le salaire d’un gestionnaire de copropriété fluctue selon son niveau, mais il n’est souvent pas moins de 2000 EUR. En général, on estime en moyenne à :

  • 2500 EUR le salaire brut par mois d’un gestionnaire de copropriété de niveau débutant, sans grande expérience ;
  • 3000 EUR, le salaire brut par mois d’un gestionnaire de copropriété confirmé, avec une expérience non négligeable ;
  • 3500 EUR, le salaire brut par mois d’un gestionnaire de copropriété de niveau senior, avec une expérience remarquable, et une grande notoriété.

Comme vous pouvez le voir au travers de ces estimations, la gestion de copropriété n’est pas un sous-emploi. C’est un emploi à part entière qui paye beaucoup.

Dans la même catégorie